La Fille en rouge de Kate Hamer

Résumé :
Le cauchemar de tous les parents : un enfant qui disparaît dans la foule. Beth élève seule sa fille de huit ans, Carmel, et n’a qu’une hantise : que celle-ci, qui a une fâcheuse tendance à s’égarer, vienne à disparaître. Et son pire cauchemar ne tarde pas à se réaliser. Un samedi matin brumeux, alors que mère et fille participent à un festival local, Beth perd Carmel de vue dans la foule. L’instant d'après, la petite a disparu. Anéantie, Beth se lance alors dans une quête solitaire. Peu importe ce que lui disent les autorités, elle n'en démord pas : elle sait que Carmel finira par revenir. Pendant ce temps, Carmel est entraînée dans un étrange voyage qui va la conduire dans un lieu des plus inattendus où elle ne pourra compter que sur ses propres ressources. Racontant tour à tour les histoires de Beth et de Carmel, La Fille en rouge fait partie de ces romans inoubliables qu’on adore recommander entre lecteurs passionnés.
Avis
J'avais gagné ce roman à un concours et j'étais curieuse de découvrir tant l'auteur que la maison d'édition que je ne connaissais pas du tout. Et je ressors de ma lecture globalement satisfaite.

L'histoire est celle d'une petite fille de huit ans, Carmel et de sa mère, Beth. Elles vivent seules toutes les deux, et Beth a peur en permanence que Carmel ne disparaisse. C'est ce qu'il fini par se produire. On se retrouve alors à suivre Carmel dans sa nouvelle vie et Beth, qui essaie de tenir le choc, persuadée que sa fille finira par rentrer chez elles. 
Je ne crois pas avoir lu un roman pareil avant et donc ce fut une bonne surprise. Je l'ai dévoré en une journée, j'étais vraiment captivée par l'histoire et je voulais savoir comment tout cela allait se finir. 

Beth est une maman célibataire qui essaie de se battre pour sa fille. Elle déteste son ex mari, qui a retrouvé le bonheur avec une femme plus jeune. Et elle est terrorisée à l'idée de perdre sa fille, persuadée que cela va se produire. Pourtant, même si elle souffre lorsque Carmel a disparu, j'ai eu du mal à voir vraiment sa souffrance finalement. Le roman s'étale sur cinq ans, ce qui fait que certains moments sont vraiment survolés. Pour autant j'ai eu beaucoup de compassion pour cette maman.

Carmel a été enlevé. Elle va se battre pour ne jamais oublié qui elle est vraiment. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas spoiler, mais pour une petite fille de huit ans, elle est vraiment courageuse. Je me suis beaucoup attachée à elle, notamment grâce aux chapitres qui relatent son point de vue et qui permettent de voir les choses exactement comme elle. Même si parfois cela m'a semblé un peu enfantin, c'était une vision originale, j'ai trouvé.

Globalement donc un thriller vraiment intéressant, avec la présence de deux points de vue. Mais c'est là que j'ai eu quelques difficultés. Déjà parce qu'il y a une forte présence d'un 'pouvoir mystique' qui m'a un peu dérangé, surtout sous le couvert d'une secte religieuse. Cela m'a un peu bloqué pour entrer dans le roman...
L'autre point, c'est la fin. C'est tellement rapide finalement... Pendant 400 pages je me suis posée énormément de questions sur certains personnages, sur comment tout allait se démêler, en fait la raison pour laquelle j'adore ce genre de roman... Et j'arrive à la fin et tout retombe... En un paragraphe tout est bouclé. Je trouve ça vraiment frustrant, surtout que j'ai encore des questions en suspend... 

L'écriture de l'auteur est vraiment intéressante pour le coup. Elle propose un double point de vue entre la mère et la fille et le style est vraiment changeant en fonction des chapitres. Cela m'a permis d'apprécier ma lecture et d'enchainer les chapitres.

En bref, une intrigue vraiment intéressante, malgré des questions qui restent en suspend à la fin et une fin vraiment beaucoup trop rapide à mon goût. Pour autant j'ai quand même passé un bon moment. 

2 commentaires:

  1. Si j'ai l'occassion, je me laisserai peut-être tentée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bizarre ^^ Mais sympa comme thriller :p

      Supprimer